Moto

Comment bien choisir ma moto et l’assurer ?

0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5 (0 votes, moyenne: 0,00 sur 5)
Loading...

Si vous vous lancez dans l’achat d’une moto, n’oubliez pas qu’elle se doit d’être assurée avant de circuler. L’assurance est donc plus importante que la moto elle-même. Procéder à l’acquisition de votre première moto est toujours intimidant, surtout lorsque vous passez votre permis de conduire. Ceci étant, une moto qui n’est pas assurée peut vous causer plus de dommages que vous ne l’imaginiez. Alors, quels sont les points à prendre en compte pour bien choisir sa moto et comment l’assurer ?

Le permis : un critère à considérer pour choisir sa motoMoto et assurance

Avant de se lancer dans l’achat d’une moto, vérifiez d’abord de près qu’elle genre d’engin vous pouvez conduire avec votre permis. Si votre choix de moto est fixé, demandez toujours à votre assurance s’il couvre le modèle de moto qui vous intéresse. Si vous ne savez pas vers quel prototype vous tourner, il est plus judicieux de se renseigner sur les types de motos et les permis autorisant leur circulation. Voici un petit résumé de la question :

  • Le permis A1 est octroyé à l’âge de 16ans, après une formation et un examen. Il vous autorise à conduire une moto ou un scooter, qui ne fait pas plus de 125 cm3 avec une puissance ne dépassant pas les 11kw
  • Le permis A2 est obtenu à l’âge de 18 à 24 ans, après une formation et un examen. Avec ce permis, vous êtes autorisé à rouler sur une moto ou un scooter, qui fait entre 400 à 600cm3 et pas plus de 47 chevaux ou 35kw

Pour obtenir le permis A, vous devez ainsi suivre une formation et passé six examens, et vous serez autorisé à rouler sur une moto de 75Kw. Le permis B quant à lui, vous permettra de conduire une moto de 125cm3. Votre permis va définir votre choix, tout en restant vigilant sur l’assurance de l’engin.

Qu’est-ce qu’une assurance pour moto ?

La loi stipule que « tout véhicule terrestre à moteur doit être assuré même s’il ne circule pas ». Ce qui veut dire que même si vous ranger votre moto dans votre garage sans pour autant l’utiliser, elle doit être assurée bien avant même. L’infraction de cette loi implique une amende qui peut aller jusqu’à 3570 euros, avec la suspension de votre permis ainsi que l’immobilisation du véhicule. Pour être plus clair, votre moto va mise à la fourrière bien avant que vous puissiez en profiter. Et si par malheur, la moto cause des dommages en route, le propriétaire sera en charge de payer tous les préjudices y affairant. Parfois, on ignore que l’assurance moto est à la charge de l’acheteur, mais non du vendeur. Toutes les démarches qui s’y rattachent seront donc à la responsabilité de l’acquéreur. Pour en savoir plus sur ce sujet, visitez le site maaf.fr . Une assurance moto sera donc vitale au conducteur, mais aussi à l’engin lui-même.

Les assurances moto

On distingue en général deux types d’assurances moto :

  • la garantie responsabilité civile : Cette assurance ne va pas garantir le conducteur, elle va plutôt assurer les éventuels dommages que le conducteur aura commis. C’est pour cela qu’elle est civile, mais non pénale. L’assurance s’engage à réparer ou payer les dommages causés en cas d’accident. Si elle est accompagnée de garantie « au tiers », elle prendra donc en charge les dommages causés sur un tiers (une personne), soit le passager ou les utilisateurs de la route. C’est pour cela qu’il est important de souscrire à une assurance moto, comme cela, c’est l’assureur qui va payer les dommages causés
  • la garantie protection corporelle. Elle couvre le conducteur, en garantissant la circulation de ce dernier. Elle se décline en 3 niveaux, les frais médicaux, l’indemnisation du déficit fonctionnel et le versement d’un capital décès

Par ailleurs, en faisant un comparatif des maisons d’assurance, vous pourriez remarquer que certains assureurs proposent plus que ces assurances, comme l’assurance pour les vols ou incendies, ou encore la protection des accessoires et des équipements.

Laisser un commentaire